Operators

Les opérateurs et l’opportunity A2P en 2016 : Aborder le marché à un tout autre niveau

Comment mettre en place agilité et souplesse lorsqu'on est sur le marché dynamique du SMS A2P?

December 31 2015

Quels sont les meilleurs moyens pour les systèmes de télécommunication de créer et lancer des services de messagerie A2P pour les entreprises, réduire le temps d'accès au marché et augmenter les revenus ? Comment mettre en place agilité et souplesse lorsqu'on est sur le marché dynamique du SMS A2P ?

Les concepts commerciaux et les mises en œuvre techniques peuvent être différents pour les télécoms selon leur pays, région et taille d'activité. Les entreprises parlent aussi des langages différents, mettent en œuvre des scénarios qui dépendent de leurs besoins et leurs objectifs commerciaux sont variés.

 

Certains de ces sujets ont été abordés lors du récent workshop sur la messagerie A2P organisé par Infobip à Dubaï, qui a réuni plus de 100 professionnels, dont 35 opérateurs et entreprises spécialisées venus du monde entier.

Les sms A2P et P2P sont deux mondes différents. Le sms A2P a subi des changements et évolutions incroyables en quelques années ; il a émergé comme un marché totalement nouveau et très différent de l'ancien marché du sms P2P auquel les ORM (Opérateurs de réseaux mobiles) étaient habitués. Les opérateurs télécom ont besoin d'aborder ce nouveau marché à un tout autre niveau. La messagerie d'entreprise possède son propre ensemble de règles, technologies et concepts commerciaux qui, combinés, apportent de la valeur aux entreprises en impliquant les consommateurs et en améliorant la sécurité.

Silvio kuticDirecteur général et créateur d'Infobip

Même si les télécoms ont eu un riche portefeuille d'entreprises clientes, certains ingrédients essentiels et nécessaires pour leur fournir des services de messagerie A2P leur ont souvent fait défaut. Une opportunité de vente croisée semble clairement présente, mais elle est rarement exploitée au maximum de son potentiel.

La niche que représente la messagerie SMS A2P implique un défi aussi bien technique qu'opérationnel. Des solutions logicielles dédiées, une assistance technique 24h sur 24, un service de conseil en ingénierie : voilà des domaines hautement spécialisés dans un secteur déjà pointu, et les opérateurs de téléphonie mobile ont été rares à fournir l'expertise nécessaire pour répondre à ces besoins.

Il n'est donc pas surprenant qu'au sein même des télécoms, des appels plus insistants à la souplesse dans l'approche de l'opportunité du SMS A2P se soient fait entendre.

Le partenariat d'entreprise a été un des concepts de mise en œuvre possibles examinés lors de la conférence. Selon ce concept, les télécoms et fournisseurs de messagerie spécialisés unissent leurs atouts essentiels pour créer et promouvoir la technologie fiable et souple du SMS A2P auprès des grandes entreprises.


Les fournisseurs de messagerie prenant en main les subtilités techniques et opérationnelles du SMS professionnel et couvrant les dépenses d'infrastructure et de ventes, les opérateurs disposent d'une proposition comportant peu de risques et sans investissement dans un secteur potentiellement très lucratif.

Étape suivante du modèle client-fournisseur, les partenariats permettent une compréhension approfondie des besoins du client, prérequis pour une mise en œuvre réussie des technologies. La relation va au-delà de la technologie, ce qui permet aux partenaires de partager des perspectives commerciales et de développer de nouveaux services beaucoup plus rapidement.

Une protection des réseaux et des solutions haut-de-gamme qui apporte transparence et visibilité totale du trafic sont toujours des sujets brûlants. Alors que le secteur se dirige vers une compréhension globale de la dynamique de la messagerie A2P, le contrôle des coûts, un revenu adéquat et l'évaluation des dépenses deviennent la nouvelle norme pour les deux extrémités du spectre.

Savoir comment améliorer la sécurité du réseau et monétiser le trafic de la messagerie A2P sont des préoccupations de longue date pour les opérateurs : le contrôle et la monétisation de l'ensemble du trafic générés sur leur réseau contribue à réaliser les prévisions de recettes, et a un impact durable sur la satisfaction de l'ensemble de leur parc d'abonnés quant au service.


Le concept sans précédent de Business-as-a-Service fait de plus en plus souvent débat en tant que prochaine étape naturelle dans la progression des services de cloud en général. Selon certains, les fournisseurs de cloud continue d'ajouter des éléments opérationnels modulaires en plus de l'infrastructure, la plateforme et le logiciel qui sont déjà engagés dans le cloud. En adoptant une démarche de service, ventes, administration et ressources opérationnelles auprès des clients spécialistes, en plus de leur réseau, les ORM peuvent atteindre un niveau de qualité de service sans précédent pour leur activité de messagerie A2P.

Lorsqu'il est véritablement appliqué à la sphère de la messagerie A2P, le BaaS (Backend as a Service) apporte aux télécoms la capacité d'externaliser la totalité de leur activité de messagerie A2P, notamment les processus de vente, intégration et support, et de simplement partager les recettes réalisées à la fin de chaque mois. Cette approche permet aux opérateurs de se concentrer sur leur activité principale, et d'augmenter les revenus issus de la messagerie A2P qui circulent dans leur réseau, sans risque, dépenses en capital ou contrainte supplémentaire dans leur fonctionnement quotidien.

Selon Jason Bryan, un des participants à la conférence, dont l'équipe chez Roaming Consulting a mené une enquête sur les fournisseurs de SMS A2P, l'augmentation des recettes est le critère le plus important pour les opérateurs lorsqu'ils choisissent un fournisseur, suivie par la couverture internationale et la sécurité.

L'étude portant sur la Recherche en matière de Transparence du Marché évalue le marché mondial du SMS A2P à 53,07 milliards de dollars US en 2013. La période 2014-2020 promet un TCAC de 4,2 %, avec une prévision de valeur du marché global s'élevant à 70,32 milliards de dollars US en 2020.